Retour

Filature Arpin

La Filature Arpin poursuit une longue tradition régionale qui perdure depuis 1817 : la fabrication du Drap de Bonneval. Ce tissu de laine extrèmement robuste est utilisé pour la confection des capes de bergers et des knickers des guides de haute montagne.

Il acquière une solide réputation de qualité.
Ne dit-on pas de lui que l'on s'use la peau avant de le trouer ?

Il est fabriqué uniquement avec de la laine des pays de Savoie.

Tout d'abord débarassée de ses impuretés et brindilles, la laine est lavée et mise à sécher quelques jours dans le galetas (nom donné en Savoie au grenier) où elle est étendue et retournée à la fourche.

 

Une fois sèche, elle sera traitée dans des batteuses en bois d'où
elle ressortira en grands flocons aérés que l'on aspergera d'oléine.

Cette batteuse, comme les 13 autres continue d'être utilisée
et a été classée par les Monuments historiques.

Interviendront ensuite toutes les phases traditionnelles de fabrication,
cardage, filature, mise en bobines, ourdissage et tissage.
Les pièces tissées mesurent 30 m de long en 180 de large.

Le travail n'est alors pas terminé et d'autres traitements interviennent
pour donner au drap ses caractéristiques légendaires. D'autres machines
vont triturer le drap à l'aide de rouleaux dans l'eau savonneuse pour feutrer
la laine qui va ainsi rétrécir, gagner en épaisseur et devenir imperméable.

A la fin de ces traitements la pièce ne mesurera plus que 27 m en 140 de large.

Pressée, rincée, dégorgée, essorée, égoutée, séchée, rasée, lustrée, grattée,
les derniers traitements lui donneront toutes ses qualités et son moelleux
qui en ont fait un produit hautement apprécié dans le monde entier.

Le Foulon triture le drap par frottement
pour le rétrécir et l'épaissir.

Le Dégorgeoir lui fait rendre son eau
savonneuse en le pressant entre ses
solides rouleaux de chêne.

La Filature Arpin est ouverte au public. La visite dure 45 mn.