Retour

Métiers à tisser lyonnais avant Jacquard

 

Métier de Jean Le Calabrais

Le premier métier à petite tire qui pénétra en France vers 1470, d'abord à Tours sous Louis XI, puis à Lyon un peu plus tard, fut un métier provenant d'Italie On l'appelle aussi métier à bouton parce que les cordes de rame permettant de lever les fils de chaîne se terminaient par des boutons ou manettes en bois. Sur ce métier, on ne pouvait tisser que de petits dessins, à causedu nombre restreint de boutons.

Métier de Claude Dangon

Pour remédier à cet inconvénient et permettre le tissage de dessins de grande dimension, Claude Dangon, ouvrier tisseur, inventa en 1620 un métier dit à la grande tire qui comportait 2400 cordes au lieu de 800. Ce métier emprunte au précédent les cordes de rame et le cassin, mais les cordes de lisage sont remplacées par un semple, des lacs et des gavacines. Ce système nécessite l'emploi de deux personnes, l'une pour tirer les lacs, l'autre pour tisser. C'est le métier qui sera le plus utilisé à Lyon pendant un siècle et demi, jusqu'à la mise au point de celui de Philippe de Lasalle.

Métier de Galantier et Blache

En 1687, Galantier et Blache inventent un métier dit à la petite tire qui reprend le principe du métier de Jean le Calabrais, mais en lui apportant quelques améliorations. Les boutons, au lieu d'être disposés devant le tisseur et actionnés par lui, sont placés sur l'un des cotés du métier. Cette nouvelle disposition permet l'emploi d'un tireur de lacs.

Métier de Basile Bouchon

En 1725, Basile Bouchon utilise pour la première fois sur un métier à tisser, le papier perforé. Celui-ci supprime la complexité du semple, du rame, des cassins, lacs et gavacine. Ce système, repris et modifié par Falcon, seza à la base de l'invention de la mécanique Jacquard. Le rôle du tireur de lacs se borne ici à dérouler le papier en l'appuyant contre les aiguilles. On l'appelle alors repousseur d'aiguilles. Malgré ses avantages, le métier de Basile Bouchon n'eut pas beaucoup de succès. Le nombre d'aiguilles n'était pas assez élévé pour permettre le tissage de grands dessins.

Métier de Falcon

Vers 1728, Falcon reprit cette invention pour la modifier et l'améliorer. Il disposa plusieurs rangs d'aiguilles et de crochets au lieu d'un seul et remplaca le papier par des rectangles de carton lacés ensemble.

Métier de Vaucanson

C'est en 1744 que Vaucansson imagina pour la première fois un système qui supprimerait le tireur de lacs. Il reporta la mécanique en haut du métier et la relia à une pédale unique, placée sous le tisseur. Mais il eut tord d'abandonner le système de la chaine sans fin de cartons perforés de Falcon, pour le remplacer par un cylindre recouvert d'une bande de papier. L'invention de Vaucansson n'eut pas plus de suite que les précédentes et tomba vite dans l'oubli. Mais il est certain qu'elle tracera la voie à Jacquard, tout comme celle de Falcon.

 

Métier de Ponson

En 1775, Ponson imagina un métier dit à accrochage qui permettrait de tisser alternativement deux armures, par simple manoeuvre de deux cordes, et sans que l'ouvrier n'ait à quitter sa banquette.

Métier de Philippe de Lasalle

La même année, Philippe de Lasalle présenta son métier à la grande tire qui apporta de grands perfectionnements au métier à la tire traditionnel. Créateur de tissus façonnés, il avait besoin de réaliser des motifs de grandes dimensions. Il rendit le semple indépendant et interchangable, ce qui lui permettait de réaliser des motifs de plus grande étendue en hauteur en remplacant plusieurs semples les uns après les autres.

Métier de Verzier

En 1798, Verzier inventa un métier dit à ligatures, une des dernières inventions faites avant la mécanique Jacquard qui allait révolitionner l'industrie du tissage au XIXème siècle

Deux ans plus tard, nous serons au 19ième siècle...

Dès les toutes premières années de ce siècle, la mécanique Jacquard sera mise au point et restera utilisée jusqu'à nos jours dans sa version originelle ou dans ses versions déclinées par Vincenzi et Verdol.

Aujourd'hui, c'est le règne de la "Jacquard éléctronique" pilotée par ordinateur ...