Retour

Le remettage (ou rentrage)

 

 

Afin de faire évoluer les fils de chaîne dont l'entrecroisement avec la trame constituera l'étoffe, il est nécéssaire de passer chaque fil dans le maillon d'une maille (nom de la lisse à Lyon) appartenant elle-même à une lame ou cadre. Toutes les mailles (lisses) d'un même cadre (ou lame) évolueront bien entendu de la même façon et simultanément.

L'ensemble des lames (cadres) et du peigne dans lequel seront ensuite passés les fils constitue le remisse (ou harnais).

Cette opération est appelée remettage ou rentrage. Le remettage est indiqué par un graphique dans lequel les cadres sont représentés par des traits horizontaux que l'on numérote de haut en bas. Le premier trait (en haut) correspond sur le métier au cadre le plus éloigné du tisseur quand il tisse. Le remettage se fait toujours de gauche à droite et comporte un certain nombre de rapports, ensembles de fils après lesquels la disposition se répète.

Les remettages donnent lieu à des combinaisons les plus variées, mais les types les plus courant sont les suivants :

1/- Remettage suivi
2/- Remettage sauté
3/- Remettage à pointes et retour
4/- Remettage sur plusieurs corps

 

1/- Remettage suivi

Il est le plus simple et le plus courant. Les fils sont passés dans les mailles du premier au dernier cadre sans interruption. S'il y a 4 lames (cadres) :

Le 1er fil est rentré dans la 1ère maille de la 1ère lame.
Le 2ème fil est rentré dans la 2ème maille de la 2ème lame.
Le 3ème fil est rentré dans la 3ème maille de la 3ème lame.
Le 4ème fil est rentré dans la 4ème maille de la 4ème lame.

Ce remettage est utilisé pour le tissage uni lorsque le compte (nombre de fils au cm) est assez faible. Dès que le nombre de lames devient important, la différence d'angle par le premier fil et le dernier fil du cours est telle qu'elle laisse des traces dans le tissu qui devient ainsi défectueux.

 

2/- Remettage sauté

Le 1er fil est rentré dans la 1ère lame.
Le 2ème fil est rentré dans la 3ème lame.
Le 3ème fil est rentré dans la 2ème lame.
Le 4ème fil est rentré dans la 4ème lame.

Avec ce remettage, les tensions des fils de chaîne qui lèvent par rapport diminuent en raison de l'ouverture plus faible de la foule.

 

3/- Remettage à pointe et retour

Remettre un certain nombre de fils suivis de la première à la dernière maille (lisse) et un certain nombre de fils de la dernière à la première.

 

4/- Remettage sur plusieurs corps

Surtout employé dans le tissage des tissus à plusieurs chaînes, ce remettage considte à rentrer suivi chacune des chaînes dans un jeu de cadres, fraction de harnais, ou corps de lames qui lui est propre. Dans ce cas chaque chaîne a son harnais propre composant, avec celui des autres chaînes destinées au même tissu, le remisse complet.

Le premier corps de lames est celui qui se trouve en haut du tracé. Il est destiné à la première chaîne.

Le deuxième corps de lames est immédiatement sous le premier dans le traçé. Il est destiné à la deuxième chaîne, de sorte que le premier fil du tissu (première chaîne) est rentré dans la première lame du premier corps. Le deuxième fil du tissu (deuxième chaîne) est rentré dans la première lame du deuxième corps après avoir été lardé dans le premier corps, c'est à dire passé au travers de celui-ci, sans toutefois entrer dans les mailllons, de façon à ne pas géner le jeu des fils.

Le deuxième fil du tissu sera donc passé entre la première et la deuxième lisse de la première lame du premier corps, puis rentré dans la première lisse de la première lame du deuxième corps. Il peut y avoir jusqu'à 4, 5 et 6 corps.

Grâce à cette division par corps, il est facile de faire exécuter des jeux différents par chacune des chaînes, et même le nombre de lames n'est pas obligatoirement égal pour tous les corps. Il arrive même le plus souvent que c'est le contraire qui se présente.

Nous approfondirons plus tard cette étude des remettages...

 

Prochainement, nous mettrons des photos de ces opérations.